Anonim

Le différend portait sur un accord conclu en 2015 entre Monster Beverage Corporation et The Coca-Cola Company, qui fixait les conditions applicables aux produits énergétiques devant être lancés sous Monster et aux produits non énergétiques sous Coca-Cola.

Monster avait affirmé que le lancement de Coca-Cola Energy contrevenait à cet accord, tandis que Coca-Cola déclarait que l'accord conclu entre les deux sociétés comportait des exceptions permettant le transfert.

Un tribunal d'arbitrage de l'American Arbitration Association s'est prononcé en faveur de Coca-Cola, affirmant que Coca-Cola Energy relevait d'une exception à la disposition de non-concurrence parce qu'elle se positionnait sous la marque Coca-Cola.

Le déploiement de Coca-Cola Energy peut se poursuivre

Coca-Cola et Monster ont conclu un partenariat à long terme en 2015, au cours duquel Coca-Cola a acquis une participation minoritaire dans Monster et est devenu le partenaire de distribution mondial préféré de Monster. Coca-Cola a transféré la propriété de son secteur de l’énergie à Monster; tout en gagnant les activités non énergétiques de Monster.

Coca-Cola Energy - la première boisson énergisante à être commercialisée sous la marque Coca-Cola - a été lancée en avril en Irlande et au Royaume-Uni, dans les variantes sucre et sans sucre. La boisson contient de la caféine d'origine naturelle, des extraits de guarana et des vitamines du groupe B, et ne contient pas de taurine. Il a depuis été déployé sur d'autres marchés tels que l'Australie.

Coca-Cola et Monster ont convenu de soumettre leur différend à l'arbitrage en octobre 2018; les arbitres ont maintenant décidé que Coca-Cola pouvait continuer à vendre et à distribuer Coca-Cola Energy, y compris sur les marchés où il avait déjà été lancé. comme dans d'autres marchés mondiaux.