Anonim

Bien que le cannabis récréatif soit légalisé au Canada l'an dernier, les produits comestibles ne le deviendront pas avant l'entrée en vigueur de la loi modifiée sur le cannabis le 17 octobre.

Cependant, il faudra du temps pour que de nouveaux produits à base de cannabis soient disponibles à l'achat. «On s'attend à ce qu'une sélection limitée de produits apparaisse progressivement dans les magasins physiques ou en ligne, et pas avant la mi-décembre 2019», indique Santé Canada.

Santé Canada a finalisé ce mois-ci le règlement sur la production et la vente de cannabis comestible, d'extraits de cannabis et de topiques de cannabis (crèmes, lotions et baumes destinés à la peau, aux cheveux ou aux ongles).

Ses règles ont été conçues pour "réduire les risques des produits à base de cannabis pour la santé […] tout en prévoyant une grande diversité de produits à base de cannabis, qui contribueront à déplacer le marché illégal".

Délai de préavis de 60 jours pour les nouveaux produits à base de cannabis

Santé Canada ne commencera pas à approuver les modifications aux licences fédérales pour la production et la vente de produits comestibles à base de cannabis avant l'entrée en vigueur de la réglementation modifiée en octobre (bien que les demandes puissent être soumises avant), puis les titulaires de licence devront alors respecter la période de préavis. Nouveaux produits.

«Les détenteurs de licences fédérales devront donner à Santé Canada un préavis de 60 jours de leur intention de vendre de nouveaux produits, comme ils sont actuellement tenus de le faire», explique la société.

«De plus, comme pour tout nouveau cadre réglementaire, les transformateurs agréés par le gouvernement fédéral auront besoin de temps pour se familiariser avec les nouvelles règles et se préparer à les respecter, ainsi qu'à la production de nouveaux produits.

«Les distributeurs et les détaillants autorisés par les provinces ou les territoires auront également besoin de temps pour acheter et obtenir les nouveaux produits et les rendre disponibles à la vente.»

Cela signifie que la date la plus proche pour laquelle les boissons au cannabis pourraient être vendues sera le 16 décembre 2019, mais ce ne sera qu'en 2020 qu'une plus grande variété de produits légaux deviendra disponible.

Plusieurs sociétés de boissons ont annoncé leur intention de commencer à vendre des boissons au cannabis dès que ce sera légal - y compris la coentreprise Molson Coors ( Truss) et la bière de cannabis sans alcool Province Brands , tandis que Constellation Brands et AB InBev a également réalisé des investissements dans ce secteur (Molson Coors a réitéré cette semaine son intention de mettre des produits sur le marché en décembre dès qu’il sera légal de le faire).

Quelles sont les règles pour les boissons au cannabis?

La réglementation relative aux produits comestibles à base de cannabis établit un certain nombre de règles relatives aux ingrédients, à la marque et à la production de boissons au cannabis.

Les boissons au cannabis auront une limite de THC de 10 mg par emballage, bien que Santé Canada insiste sur le fait que cela ne valide pas une dose «sans danger».

"La limite de précaution de 10 milligrammes de THC par conteneur de cannabis comestible vise à réduire les principaux risques pour la santé publique associés au cannabis comestible, y compris les risques de surconsommation et de consommation accidentelle" , indique le texte.

"La limite s’appuie largement sur les enseignements tirés et sur les limites établies par les États américains qui ont légalisé le cannabis.

"Il est important de noter que la limite de 10 milligrammes ne représente pas une" dose "ou une" portion "standard pour le THC, en particulier pour les nouveaux consommateurs et les nouveaux consommateurs. La réaction de chacun au cannabis varie et peut varier d'une fois à l'autre. Santé Canada recommande aux nouveaux consommateurs et aux novices d'acheter un produit de cannabis comestible contenant 2, 5 milligrammes de THC ou moins et d'attendre pour ressentir tous les effets de la consommation avant de consommer davantage. "

Les boissons à base de cannabis seront autorisées à contenir une quantité limitée de caféine (30 mg par contenant), ouvrant ainsi le marché aux produits contenant naturellement de la caféine, comme le thé et le café, mais l'utilisation de la caféine en tant qu'additif alimentaire sera interdite.

Comestibles de cannabis: règlements

  • Conformément aux directives concernant les produits à base de cannabis, la limite de THC fixée à 10 mg par emballage pour les boissons à base de cannabis est limitée.
  • Les produits ne peuvent pas contenir de vitamines ou de minéraux ajoutés; ne peut pas contenir de nicotine ou d'alcool ajouté; et aura une limite sur la caféine.
  • L'emballage doit être résistant aux enfants et simple.
  • Les étiquettes doivent contenir un symbole normalisé pour les produits contenant du THC, ainsi qu'un message d'avertissement relatif à la santé. Ils doivent également indiquer le contenu en THC et / ou CB, ainsi que l’équivalence avec le cannabis séché pour déterminer la limite de possession publique (la Cannabis Beverage Producers Alliance suggère que la limite de possession publique de 30 g pour les fleurs séchées équivaudrait à 2, 1 litres).
  • Les boissons à base de cannabis ne doivent pas contenir d'allégations diététiques ou de santé ne peut utiliser aucun élément associant les produits à des boissons alcoolisées, des produits du tabac ou des produits de vapotage; et ne doit pas plaire aux jeunes.
  • Les boissons doivent également contenir une liste d'ingrédients, des allergènes et un tableau de la valeur nutritive.
  • Santé Canada mettra également en place «des contrôles de fabrication stricts pour la production de cannabis comestible afin de réduire le risque de maladies d'origine alimentaire et de contrôler la qualité des produits». Dans ce cadre, la production d'aliments et de cannabis dans le même établissement sera interdite.