Anonim

Une étude récente menée par Roy Morgan sur plus de 50 000 consommateurs a révélé qu'en 67 semaines, 67, 5% des Australiens en âge de boire légal (18 ans et plus) consomment au moins une forme de boisson alcoolisée.

Le rapport a montré qu'environ 42, 8% des Australiens consomment consomment du vin au moins une fois, contre 38, 2% pour la bière et 26, 3% pour les spiritueux.

Le cidre représentait 11, 4% de la population, suivi des boissons alcoolisées prêtes à boire (RTD) (10, 8%), des liqueurs (6, 5%) et du vin fortifié (4, 9%).

En termes de volume, la bière a dominé les charts avec 45% de la consommation totale d’alcool en Australie, soit plus de 15% de plus que son concurrent le plus proche (29, 1%) et bien au-delà des spiritueux de deuxième rang (13, 2%).

Selon Michele Levine, PDG de Roy Morgan, les hommes représentent l'essentiel des ventes de bière dans le pays.

«[La bière] représente une part énorme de 58, 4% de l’alcool consommé par les hommes en volume, contre 19, 5% pour le vin classé deuxième», a déclaré Levine.

" Cependant, une analyse plus approfondie des habitudes de consommation de bière chez les hommes australiens révèle que la tradition pourrait être en déclin à long terme - Aujourd'hui, la bière ne représente que 46, 7% du volume d'alcool consommé par les hommes âgés de 18 à 24 ans, par rapport à 51 % [en] 2014 et encore plus élevé de 62, 1% il y a dix ans en 2009.

Les alcools (12, 2%), les RTD (4, 9%), les cidres (2, 6%), les liqueurs (1%), les vins fortifiés (0, 8%) et les autres types d’alcool ( 0, 6%).

Chez les femmes, le vin représente 48, 2% du volume total consommé, soit plus de deux fois plus que la bière (18, 3%). Viennent ensuite les spiritueux (15, 2%), le RTD (7, 5%), le cidre (5, 8%), les liqueurs (2%), les vins enrichis (1, 1%) et les autres types d’alcool (1, 9%).

"Les habitudes de consommation des Australiens changent", a ajouté Levine.

L'un des principaux changements observés a été que, dans l'ensemble, la consommation d'alcool est en baisse dans le pays.

«L’alcool a souvent été considéré comme jouant un rôle central dans la vie sociale de nombreux Australiens, mais [cette étude] montre qu’une proportion décroissante d’Australiens boivent maintenant de l’alcool», a déclaré Levine.

"Maintenant, un peu plus des deux tiers des Australiens (67, 5%) boivent de l'alcool en quatre semaines en moyenne, en baisse de 2, 6% par rapport à il y a cinq ans (70, 1%)."

Comparé à cinq ans en 2014, le vin a enregistré la plus forte baisse de consommation de la population, à 2, 3% (42, 8% en 2019 contre 45, 1% en 2014), suivi des liqueurs (en baisse de 1, 2%), de la RDT (en baisse de 0, 9%) et bière (0, 6%).

Cela dit, en termes de volume, le vin a connu une augmentation de 2, 4% par rapport à 2014, tandis que la bière a enregistré une baisse de 2, 8%.

Avec la baisse de popularité du vin dans le pays, cela pourrait être une raison majeure pour que les marques de vin australiennes se tournent de plus en plus vers le marché des exportations, par exemple vers la Chine.

Des recherches récentes ont montré que, bien que les vins français restent en tête de la liste des vins importés en Chine, le taux de croissance de l'Australie "dépasse de loin" celui de la France.