Anonim

Lors de la 7ème édition du forum (25-26 mars), plus de 1 800 PDG de grandes marques africaines, investisseurs internationaux et décideurs de 43 pays africains et de 26 pays internationaux ont recommandé plus de réformes pour accélérer l'intégration économique de l'Afrique. C'était la première fois qu'il se déroulait en Afrique de l'Est.

Projets pilotes

Image

L’Alliance a été créée pour lutter contre les déchets plastiques en Afrique subsaharienne en créant des emplois et une activité commerciale afin d’améliorer la collecte et le recyclage des plastiques.

Les entreprises aideront leurs filiales locales à nouer des partenariats public-privé, des collaborations et des alliances avec le secteur. partager des connaissances, participer à des initiatives pilotes locales; et collaborer avec les décideurs pour accélérer le développement et le financement des infrastructures et des systèmes de gestion des déchets.

S'exprimant au nom de l'Alliance, Gabriel Opoku-Asare, responsable de Diageo à Society Africa, a déclaré que le manque de capacité de collecte et de recyclage dans de nombreux marchés africains, associé à une population croissante, créait un problème croissant de déchets plastiques.

«Les plastiques resteront un matériau d’emballage important si nous donnons aux consommateurs africains des produits sûrs et abordables. Cependant, nous devons nous assurer que les emballages utilisés finissent au bon endroit », a-t-il déclaré.

« Nous voyons une opportunité de résoudre ce problème de manière à créer des emplois et à réduire la dépendance aux matériaux importés pendant que des alternatives aux plastiques sont développées .

"La collaboration au sein des marchés et entre les marchés sera la clé du succès, nous sommes donc fiers de lancer l'Alliance de recyclage des plastiques pour l'Afrique afin d'intensifier ces efforts et de jouer notre rôle en tant qu'entreprises dans la recherche de solutions efficaces pour l'Afrique."

Fondation Ellen MacArthur

Les membres de l'Alliance ont déjà pris l'engagement individuel de lutter contre les déchets plastiques et de collaborer par le biais d'une action collective mondiale, telle que le nouvel engagement global de la New Ellen Plastics Economy de la fondation Ellen MacArthur et des institutions et plates-formes nationales sur divers marchés.

« Toutes les initiatives que nous développons dans le cadre de cette collaboration viseront à disposer de plans complets, seront adaptées au contexte local et seront compatibles avec les principes du nouvel engagement mondial pour une nouvelle économie de la plasturgie », a ajouté Opoku-Asare.

Image

Organisé par Jeune Afrique Media Group et Rainbow Unlimited et co-organisé par la SFI, le Forum des PDG pour l'Afrique avait pour thème l'utilisation de l'intégration régionale pour stimuler la croissance du secteur privé.

Selon les experts, le forum est une occasion pour l'Afrique de discuter de la mise en œuvre de la zone de libre échange (CFTA), présentée comme un moteur potentiel de la croissance du secteur privé.

Amir Ben Yahmed, président du Africa CEO Forum et directeur général du Jeune Afrique Media Group, a déclaré que l'intégration économique n'était pas une opportunité mais une nécessité qui ne pourrait exister sans le secteur privé.

" Mettre les leaders à la pointe de l'intégration économique, voilà l'objectif du Forum des PDG et ce que l'Afrique devrait faire pour atteindre l'excellence économique ", a-t-il déclaré.

« Les intégrations régionales sont très prometteuses. Par conséquent, accroître le commerce intra-africain tout en éliminant les barrières non tarifaires est essentiel au succès économique de l'Afrique », a ajouté Philippe Le Houerou, directeur général de la Société financière internationale (IFC) .

“L' Afrique a besoin d'environ 1, 7 million de nouveaux emplois chaque mois. La seule façon d'y parvenir est d'avoir un secteur privé florissant. ”

Image