Anonim

La firme affirme que ces produits deviennent de plus en plus populaires parmi les consommateurs et les fabricants en raison de son faible taux d'imposition.

«En raison de la prochaine augmentation de la taxe à la consommation, les consommateurs ont tendance à acheter des produits moins chers tels que les bières de troisième catégorie», a déclaré Mika Harada, directrice principale de la section des relations publiques, en réponse aux questions de FoodNavigator-Asia.

Le Japon avait précédemment annoncé que la taxe à la consommation augmenterait de 8% à 10% le 1er octobre de cette année.

En outre, la société espère renforcer sa force existante dans le segment de la bière ordinaire.

«Nous avons une marque forte dans la catégorie de la bière ordinaire. Même si la population de personnes qui boit de la bière diminue, notre marque «Black Label» est en train de devenir populaire parmi les jeunes générations. Nous allons donc continuer à nous concentrer sur cela », a-t- elle déclaré.

«Black Label» a connu quatre années consécutives de croissance des ventes. Depuis 2015, les ventes ont augmenté d'au moins 100% chaque année.

L'année dernière, «Black Label» s'est également hissé au deuxième rang des marques de bière les plus populaires parmi toutes les autres marques de bière, selon le panel de supermarchés True Data. En 2016 et 2017, le produit n'est arrivé qu'aux 7e et 6e places respectivement.

D'autre part, il est important de noter que, bien que le taux d'imposition soit plus bas pour les happoshu (quasi-bières) et les bières de troisième catégorie, le gouvernement prévoit d'aplanir le taux d'imposition de toutes les catégories de bière d'ici 2026, ce qui fermera le marché. écart de prix entre les différentes catégories de bière.

Le gouvernement prévoit d'imposer un taux de taxe similaire en réduisant la taxe sur la bière et en augmentant progressivement la taxe sur les bières de catégorie et de happoshu, a rapporté le Japan Times .

Le mois dernier, le tribunal de district de Tokyo a rejeté la demande de remboursement de 105 millions de dollars de la bière de troisième catégorie, Goku Zero, présentée par Sapporo Breweries.

Les brasseries Sapporo ont vendu pour la première fois la Goku Zero en juin 2013 en tant que bière de troisième catégorie. La société a suspendu ses livraisons de Goku Zero l'année suivante, après que les autorités eurent déclaré qu'elle pourrait tomber dans une autre catégorie de bière associée à un taux de taxe plus élevé sur les boissons alcoolisées.

La société a ensuite demandé la restitution de la taxe supplémentaire de 105 millions de dollars US versée au titre de la taxe additionnelle sur les boissons alcoolisées après avoir déterminé que le produit d'origine était une bière de troisième catégorie bénéficiant d'un taux de taxe inférieur.

Depuis juillet 2014, l'entreprise a également modifié le processus de production de Goku Zero et l'a vendue sous forme de bière happoshu.

Dans le dernier développement, le tribunal a décidé que le produit ne pouvait pas être classé comme une bière de troisième catégorie.