Anonim

La catégorie devrait augmenter de 4, 7% par an pour atteindre 17, 2 milliards de livres sterling en 2013, a déclaré Rigid Food Packaging , publié par BCC Research aux États-Unis.

Les chercheurs ont déclaré que les changements démographiques tels que l'augmentation du nombre de ménages composés d'une seule personne et de consommateurs plus âgés vont soutenir la demande d'aliments préparés plus pratiques et de portions individuelles, parfois dans des emballages multiples.

Le rapport indique que les emballages rigides en plastique comprennent les bouteilles, les contenants de produits laitiers, de viande et de charcuterie, les plateaux de nourriture préparés et un grand groupe de contenants principalement conçus pour les aliments liquides. .

Le PET est dominant

Le polyéthylène téréphtalate (PET) est la résine dominante, selon les analystes, atteignant plus de 7 milliards £ en 2007 et devrait passer à 9, 5 milliards £ en 2013.

La résine qui occupe la deuxième place sur le marché de l'emballage alimentaire, à 2, 5 milliards de livres sterling en 2007, est le polyéthylène haute densité (PEHD). Le taux de croissance prévu de ce matériau est de 4, 1%. Selon les analystes, il devrait atteindre la barre des 3, 2 milliards de livres sterling en 2013.

Selon BCC Research, la part de marché du polystyrène devrait augmenter de 2 milliards de livres sterling en 2007 à 2, 4 milliards de livres sterling en 2013, et une croissance annuelle de 6, 6% du polypropylène devrait également atteindre 1, 6 milliard de livres sterling, selon BCC Research.

"Les bouteilles sont, de loin, la structure de conditionnement rigide en plastique la plus dominante, dont la plupart sont à base de PET, suivies par le large éventail de conteneurs pour aliments liquides principalement moulés par soufflage, conduits par du PET et du HDPE", a conclu le rapport.

Le marché européen ralentit

La société finlandaise d’emballage, Huhtamaki, a annoncé dans ses résultats intermédiaires vendredi que la demande d’emballages de consommation en Europe commençait à montrer des signes de ralentissement.

Son rapport intermédiaire, qui porte sur les six mois précédant le 30 juin 2008, fait état d'une amélioration des bénéfices au deuxième trimestre, après un début d'année lent. La société a déclaré que les hausses de prix mises en œuvre au cours de la période ont permis de compenser les coûts plus élevés des matières premières, de l’énergie et de la distribution.

En 2008, l'EBIT du groupe devrait être inférieur à l'EBIT sous-jacent du groupe de 2007, qui s'élevait à 136 millions d'euros, selon la société.

La production de plastique rigide de biens de consommation cesse sur les sites britanniques de Huhtamaki. Les installations de Portadown seront fermées fin juillet 2008 et de Gosport fin septembre 2008, selon le rapport financier. La société a également annoncé la fermeture de son site d’emballage rigide à Karlholmsbruk, en Suède, d’ici à la fin de l’année 2008.

Andrew Lea, directeur général des biens de consommation Huhtamaki UK, a déjà déclaré à FoodProductionDaily.com que la fermeture du site de la société à Portadown, en Irlande du Nord, était le résultat net du passage de Huhtamaki à des polymères plus valorisables et renouvelables, comme le PET recyclé.