Anonim

Cette décision, saluée par la ministre de l'agriculture de l'UE, Mariann Fischer Boel, vise à éviter un excédent significatif en fin de saison.

"Il est déjà clair aujourd'hui qu'un retrait substantiel sera nécessaire pour remédier au grave déséquilibre du marché", a déclaré la CE dans un communiqué.

"Il est important d'annoncer cette initiative aux producteurs de sucre et aux producteurs de betteraves à ce stade précoce, afin que l'industrie puisse planifier la saison de croissance et le processus de passation de marchés à venir, à un moment où les décisions de semis sont imminentes."

Le retrait signifie une réduction temporaire de la quantité de sucre que les producteurs peuvent produire dans les limites de leur quota. La Commission estime qu'un chiffre provisoire de retrait d'au moins deux millions de tonnes, soit 12% du quota, sera nécessaire.

Un chiffre définitif sera fixé dans le courant de cette année, vers octobre, dès que la Commission aura " une image plus précise de la récolte et de la production de sucre" .

"À plusieurs reprises, notamment au Conseil de novembre et décembre, j'ai alerté les opérateurs sucriers et les États membres sur les risques liés à la non-réduction des quotas de production dans le cadre de la réforme de l'année dernière", a déclaré Fischer Boel.

"Ma principale préoccupation était que le fonds de restructuration, qui avait été créé pour aider les producteurs non rentables à quitter le secteur, ne soit pas autorisé à fonctionner comme prévu et que trop peu d'entreprises bénéficiaient de son existence. J'ai clairement indiqué que le quota a été renoncé, les conséquences seraient graves pour tout le monde ".

En effet, Fischer Boel a déclaré que l'industrie sucrière devrait assumer davantage de responsabilités pour assurer le succès de la restructuration du marché de l'UE, avertissant que la Commission ne renflouerait pas le secteur.

"La quantité de produits abandonnés jusqu'ici est bien en dessous de nos attentes lorsque nous avons élaboré la réforme", a-t- elle déclaré en novembre.

"Si tel est le résultat final, nous aurons un excédent de 4, 5 millions de tonnes, ce qui correspond à 25% du quota pour la campagne de commercialisation 2007/2008."

À la suite de la confirmation cette semaine par les CE que l'offre excédentaire sur le marché pour 2007/2008 devrait être très importante, la Commission a annoncé qu'elle utiliserait l'article 19 du règlement de base 318/2006.