Anonim

Fonterra, qui a vu ses revenus d’exploitation augmenter de 519 millions de dollars pour atteindre 6, 5 milliards de dollars au 30 novembre, a déclaré que la récente hausse des prix des produits de base lui donnait confiance en la réalisation des objectifs.

"La situation de l'offre est à présent contrainte à une production réduite en Australie et à des volumes plus faibles aux Etats-Unis et en Europe, et nous avons vu les prix augmenter au second semestre", a déclaré le directeur général, Andrew Ferrier.

Fonterra est le premier exportateur mondial de produits laitiers et ses prévisions en matière de prix renforceront la confiance des producteurs laitiers en Europe.

La semaine dernière, la Commission européenne a déclaré aux dirigeants britanniques du secteur britannique qu'elle s'attendait également à ce que les prix mondiaux records continuent cette année sur les marchés des produits laitiers.

Une des pires sécheresses jamais enregistrées en Australie, bien que regrettable pour les agriculteurs nationaux, a réduit les stocks mondiaux et fait monter les prix encore plus récemment.

M. Fonterra a averti que la devise néo-zélandaise pourrait toujours effacer ses gains d'une hausse des prix.

Henry van der Hayden, président du groupe, a déclaré que la situation actuelle était insoutenable. "Il est ironique de constater qu'en 2007, année d'exportation de la Nouvelle-Zélande, nous continuons à avoir un taux de change non compétitif et des taux d'intérêt élevés."