Anonim

L’Irish Bread Bakers Association (IBBA) a déclaré hier que les fabricants du pays luttaient contre le coût des produits de base et cherchaient à recouvrer les dépenses sur le marché.

Les boulangers en ressentent les effets depuis l'été dernier, lorsque la volatilité des prix des céréales a contraint deux des plus grands meuniers du Royaume-Uni, ADM Milling et RHM, à augmenter les prix à environ 30 £ (44, 5 €) la tonne, toutes farines confondues.

Les experts du secteur avaient alors averti que les acheteurs pourraient éventuellement devoir payer entre 4 pence (0, 06 €) et 10 pence (0, 14 €) de plus pour un pain.

Paul Kelly, directeur de l'industrie des produits alimentaires et des boissons en Irlande, a déclaré: "Les boulangeries de pain connaissent une augmentation allant jusqu'à 20% du coût de la farine, principale matière première du pain, et une augmentation de plus de 30% du coût de l'essence, leur principale source d’énergie. "

Selon Kelly, un certain nombre de boulangeries irlandaises ont été contraintes de fermer ou de rationaliser leurs activités, entraînant des suppressions de postes et une dégradation des conditions dans un marché déjà concurrentiel.