Anonim

La CE a demandé à l'EFSA d'effectuer ce travail dans un souci de protection des consommateurs et de prendre en compte toute nouvelle information par rapport aux évaluations initiales.

À la demande de la Commission, les couleurs ont été considérées comme une priorité absolue, car elles ont été parmi les premiers additifs à être évalués en vertu de la législation européenne.

"Plusieurs nouvelles études sont disponibles depuis les évaluations initiales", a déclaré l'EFSA dans un communiqué.

"Dans ce cadre, quelque 45 couleurs doivent être réévaluées par le groupe AFC de l'EFSA au cours des prochains mois."

L'EFSA cherche à rassembler pour ces couleurs des données de sécurité qui n'ont pas été prises en compte dans les évaluations initiales, des informations sur les utilisations dans les aliments et des informations sur la pureté des couleurs et les méthodes de production.

L'autorité de sécurité des aliments a déclaré que l'appel à données s'adressait à toutes les parties détenant des informations importantes qui devraient être incluses dans les réévaluations. Outre les autorités nationales de sécurité des aliments, l'EFSA fait appel aux fabricants et aux autres parties prenantes.

"Afin de garantir un niveau élevé de protection des consommateurs, tous les additifs alimentaires autorisés dans l'UE ont été évalués en fonction de leur sécurité", a déclaré l'EFSA.

"La législation européenne sur les additifs alimentaires exige que ces substances soient réévaluées si nécessaire à la lumière de nouvelles informations scientifiques et de l'évolution des conditions d'utilisation."

L'EFSA prévoit de fournir des avis scientifiques sur les couleurs à partir du début 2007.