Anonim

La normalisation du lait implique l’adaptation de la teneur en matière grasse du lait, ou d’un produit laitier, par addition de crème ou de lait écrémé, selon le cas, afin d’obtenir une teneur en matière grasse donnée.

Le processus est nécessaire car les niveaux de graisse et de protéines dans le lait varient avec la saison, ainsi que d'autres facteurs. Il est également possible de standardiser la crème en fonction de la teneur en graisse requise.

Carlisle Process Systems (CPS) et l’Italien Reda se sont associés pour revoir la conception de leur standardiseur automatique RTM.Le système permet de recalibrer le système complet en comparant la teneur en matières grasses définies sur le panneau de commande à un test en laboratoire, selon la société Libération.

La saisie des deux valeurs dans le système de contrôle permettra au RTM d’étalonner. Cette option élimine le besoin d'assistance technique qualifiée, affirment les entreprises.

Reda a conçu le régulateur de débit RTM, qui est installé entre les densimètres et les débitmètres sur les sorties de lait et de crème du séparateur. Il surveille en permanence la teneur en matière grasse dans le lait cru et les informations recueillies permettent de calculer les débits requis du séparateur afin d'obtenir la standardisation souhaitée du lait et de la crème.

Des vannes modulantes régulent le débit de la crème dans la phase écrémée selon les besoins. L'unité continue de contrôler et de réguler les flux qui changent immédiatement après les variations de vanne modulante.

Au démarrage ou à la stérilisation, les vannes modulantes sont réglées sur des points de consigne théoriques prédéterminés, proches des points de consigne du processus. Cela permet à l'unité d'être prête à effectuer une régulation fine lorsque le lait arrive et, grâce à son fonctionnement en flux continu, le système réagit plus rapidement, ce qui réduit les délais de réponse, affirme l'entreprise.

L'équation de calibration RTM peut être modifiée pour s'adapter aux influences externes telles que le type de produit, la distribution des globules gras, l'alimentation du bétail et la période de l'année, ont indiqué les sociétés.

Le système RTM est fourni entièrement monté sur châssis, ce qui permet aux opérateurs de connecter le système aux séparateurs existants. Les unités peuvent être fournies avec de nouvelles machines ou installées ultérieurement sur des centrifugeuses existantes, y compris d'autres unités du fabricant.