Anonim

Une nouvelle augmentation de 12% est attendue en 2006, portant le volume à 428 millions de litres, soit une moyenne de 1, 5 litre par personne.

Les trois plus grands marchés en 2005 étaient le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Espagne, qui représentaient ensemble plus de la moitié du total des marchés ouest-européens. Malgré une base beaucoup plus réduite, la France était le marché à la croissance la plus rapide, suivie de la Norvège, de la Finlande et de l'Irlande, enregistrant toutes une croissance supérieure à 20%.

"Un marketing fort, une distribution plus large, le défi des nouvelles marques et une acceptation croissante des consommateurs ont largement contribué à la croissance récente", a déclaré Gary Roethenbaugh, directeur de la recherche chez Zenith.

"Bien que la suprématie des Red Bulls demeure, elle a entraîné une certaine érosion de la part de marché. Diverses marques et marques propres de supermarchés sont maintenant disponibles suffisamment longtemps pour avoir créé leur propre niche et sécurisé leur présence."

Néanmoins, Red Bull contrôle toujours un peu plus de 60% du volume d’Europe occidentale. Les seules marques à revendiquer cette distinction sont celles de Hartwall et de Carlsberg's Battery en Finlande.

Ce secteur est particulièrement lucratif, car les consommateurs semblent prêts à payer un prix relativement élevé par litre pour les unités de consommation individuelles et les boissons énergisantes. Au Royaume-Uni, Nielsen Media Research a dépensé environ 12 millions de livres sterling en publicité pour les boissons énergisantes et stimulantes au-dessus de la limite en 2004, dont 95% ont été investis par Red Bull et GSK (Lucozade).

La consommation de boissons pour sportifs augmente également rapidement dans de nombreux marchés asiatiques. Zenith International a estimé en début d’année que le marché chinois des boissons pour sportifs était en hausse de 20% en 2005, atteignant 1 500 millions de litres, alors que le marché vietnamien connaissait également une croissance rapide, bien que modeste.

Il a augmenté d'environ 17%, pour atteindre 10, 5 millions de litres en 2005, selon Zenith.

Parmi les autres conclusions clés du rapport 2006 de Zenith sur les boissons énergisantes d'Europe de l'Ouest, citons le fait que les cinq marques les plus importantes représentaient 71% du volume en 2005, les 20 marques les plus importantes représentant 84%, ce qui indique un marché fortement consolidé.

Environ 63% du volume était destiné à la consommation hors foyer, 37% étant vendus dans les points de vente au détail. En raison de leur prime de prix, les produits hors du foyer ont généré 77% de la valeur, contre 23% pour le commerce de détail.