Anonim

Cette décision intervient un an après que les fabricants de produits alimentaires et de boissons se soient battus pour éliminer les graisses de leurs produits à temps pour l’adoption de nouveaux règlements sur l’étiquetage qui les obligeaient à figurer sur les panneaux de valeur nutritive.

Ces efforts de reformulation massifs ont été suivis cette année par des changements dans le secteur des services alimentaires. En commençant par les établissements d’aliments axés sur la santé qui signalent aux consommateurs que leurs produits ne contiennent pas d’huile, le fétiche des gras trans a commencé à s’étendre à un plus grand nombre de chaînes traditionnelles. De plus, des juridictions indépendantes ont récemment demandé à Chicago ou à New York d’imposer de telles étiquettes dans les restaurants ou d’interdire totalement l’utilisation de gras trans.

Avant KFC, Wendy's, Ruby Tuesday, Chili's et Legal Sea Food figurent parmi les autres chaînes de restaurants.

L'annonce faite aujourd'hui révèle que le KFC sera converti en huile de soja à faible teneur en acide linolénique, ce qui réduira la nécessité du processus d'hydrogénation produisant des acides gras trans. Le changement, qui doit être effectué dans les 5 500 restaurants KFC, devrait être terminé d’ici avril 2007.

En effet, la mesure prise par KFC fait suite à une action en justice intentée contre elle en juin pour son utilisation de gras trans non déclarés.

Le recours collectif, intenté devant la Cour supérieure du district de Columbia, demande au tribunal d'interdire à KFC d'utiliser de l'huile partiellement hydrogénée, ou du moins d'exiger des panneaux avertissant les consommateurs que bon nombre de ses aliments sont riches en acides gras trans.

Déposée par un médecin à la retraite, conjointement avec le groupe de défense des consommateurs, le Centre pour la science dans l'intérêt public (CSPI) et le cabinet d'avocats Heideman Nudelman & Kalik à Washington, la poursuite vise à sensibiliser la population à la suite de «si j'avais su que je n'aurais pas mangé la ligne.

Le service alimentaire a été contesté pour la première fois sur cette question en 2003, lorsque McDonald's a été poursuivi pour avoir manqué à sa promesse de réduire la quantité de gras trans dans ses huiles. Cette action a abouti l'année dernière à un règlement de 8, 5 millions de dollars.

Le directeur exécutif du CSPI, Michael Jacobson, a déclaré que McDonald's et Burger King devraient maintenant suivre l'exemple de KFC.

"Si le KFC, qui frit presque tout, peut extraire le gras trans artificiel de son huile de friture, n'importe qui le peut. Le colonel Sanders mérite un seau rempli d'éloges."

Le groupe de défense des consommateurs a déclaré aujourd’hui qu’il se désistait officiellement de l’action en justice contre KFC, bien que le cabinet d’avocats poursuive seul l’action en justice.

La transition de KFC aura un impact sur les articles les plus populaires de la chaîne, à savoir la recette originale et le poulet frit extra croustillant, en plus des sélections de menus frits tels que les lanières croustillantes, les ailes, les ailes désossées, les sandwichs Crispy Snacker, le poulet soufflé au maïs soufflé, les twisters et les quartiers de pommes de terre.