Milena Markova-Matsa : j'ai échappé à la chirurgie de la thyroïde

Table des matières:

Milena Markova-Matsa : j'ai échappé à la chirurgie de la thyroïde
Milena Markova-Matsa : j'ai échappé à la chirurgie de la thyroïde
Anonim

Milena Markova-Matsa est née à Bourgas dans une famille d'acteurs. Elle-même est une actrice de quatrième génération

Diplômés NATFIZ "Krastyo Sarafov" dans la classe du professeur Stefan Danailov. En 2001, il reçoit le "ASKEER" de l'étoile montante pour son rôle de Boryana dans la pièce du même nom de Y. Yovkov "Boryana". Matza nous a fait rire dans l'émission "Alaminute", il a également participé à des dizaines de productions théâtrales.

Il s'est avéré que la charmante actrice s'est intéressée et a appliqué des méthodes de traitement alternatives pendant des années, grâce auxquelles les maladies restent loin d'elle. Voici ce que Matza a partagé sur sa santé, ses maladies et son mode de vie, en particulier pour "Docteur".

Milena, comment gardez-vous la forme ?

- Je suis sur la route presque tous les jours, c'est fatigant mais c'est impossible. J'ai des piles de rechange que je branche en cas de besoin - c'est un programme dans le cerveau. En général, je ne suis pas particulièrement stricte sur la prise de vitamines ou de compléments alimentaires. Mon mari est plus responsable et me rappelle quand je dois faire quelque chose pour moi. Je garde mon énergie en pratiquant la visualisation, les pensées et affirmations positives et la médecine quantique. Je m'intéresse au spirituel. De plus en plus de gens se rendent compte que notre corps a tendance à se réparer. Avec le bon programme et la bonne commande, le corps commence à réagir.

C'est pourquoi les pensées positives sont très importantes. Les pensées négatives affectent également le corps, elles absorbent ces informations, les transmettent aux cellules, qui commencent à s'autodétruire. C'est pourquoi une personne tombe plus malade. Donc tout est dans notre tête. Si nous pouvons nous programmer positivement, nous tomberons moins malades. Je crois fermement en cela. Tout est une question de pensée et une manière de percevoir la vie et les situations qui s'y trouvent.Il est très important de saisir la fréquence de ce que nous désirons et de pouvoir vibrer en elle. Alors ce que nous voulons qu'il nous arrive arrivera vraiment. Mais nous, les humains, avons tendance dans cette réalité à autoriser beaucoup de doutes et à ne pas croire que la chose que nous souhaitons nous arrivera.

Je suis personnellement modeste, je veux que nous soyons en vie et en bonne santé et que nous ayons de l'amour dans la vie. L'amour est la force motrice dans tous les aspects de la vie.

Où utilisez-vous la nouvelle médecine quantique ?

- Il y a des années, je suis tombé sur des informations sur la médecine quantique et sur un médecin de Sofia qui la pratique. Je vais régulièrement chez lui pour un diagnostic et un traitement par ondes radiofréquences, qui sont différentes pour chaque problème de santé. Le diagnostic est même au niveau des gènes, toutes les maladies sont détectées à leurs débuts. C'est ainsi que j'ai réparé ma glande thyroïde il y a 3-4 ans. Le gland était assez enflé d'un côté, il y avait une masse de la taille d'une grosse châtaigne. La formation grandissait, elle avait commencé à m'empêcher d'avaler, ma voix baissait.Je ne sais pas si c'était un kyste, alors je ne suis pas allé à l'hôpital parce que je savais que j'allais être opéré et je ne voulais pas.

J'ai fait confiance à mon médecin,

qui pratique la médecine quantique. Il m'a ensuite délivré de cette entité pendant 5 mois. Mais quand on commence à se soigner avec les médecines alternatives, il faut être patient, car les choses ne se font pas en quelques jours. Toute récupération nécessite du temps, vous devez d'abord vous nettoyer des toxines accumulées dans le corps. Ainsi, le système immunitaire deviendra plus fort, ce qui aidera le corps à récupérer par lui-même.

À ces moments-là, l'attitude psychologique et la foi jouent un rôle énorme dans le succès du traitement. Je n'ai jamais douté de lui. Je pense que vous pouvez toujours vous donner du temps pour voir si vous pouvez gérer quelque chose différemment. Je connais le Dr Tashko Genov, irisologue, ophtalmologiste et praticien de médecine quantique, depuis 6-7 ans.

Ça fait 10 ans qu'on se soigne à la maison avec l'homéopathie.Ainsi, le système immunitaire est renforcé par lui-même, car nous ne prenons pas de chimie. Nous sommes végétariens à la maison, nous n'avons pas mangé de viande depuis dix ans. Il y a 2 ans nous avons commencé à manger du poisson, avant cela nous n'en consommons pas non plus. Nous mangeons des produits laitiers et des œufs. Je me sens très bien, même si je ne prends pas particulièrement soin de mon corps. Je voyage tellement que si je reste à la maison une journée, j'essaie de me reposer et de m'allonger, je n'ai pas beaucoup d'énergie pour aller à la gym par exemple. Sinon, je m'habille beaucoup pour marcher. L'été, nous partons souvent en randonnée en montagne. Je suis un enfant de la mer, j'aime vraiment m'asseoir sur la mer, à l'ombre et la regarder - c'est ainsi que je me repose vraiment. L'eau a un grand pouvoir - elle se charge et se décharge. J'aime aussi me détendre en dessinant, j'ai étudié au lycée d'art de Burgas. L'art se recharge et se développe.

Comment expliquez-vous la morbidité de masse dans notre pays ?

- À mon avis, les choses sont complexes. L'un est le stress qui s'accumule dans le corps. L'époque et la situation sociale dans laquelle nous nous trouvons - beaucoup de gens vivent au bord de la pauvreté, je me demande comment ils survivent.Si un pays ne peut pas s'occuper des enfants et des personnes âgées, ce n'est pas un pays. Le stress a un impact extraordinaire sur les maladies car c'est un choc pour le corps et le psychisme. Naturellement, ce choc commence à gâcher la "machine".

L'autre chose, à mon avis, c'est le génocide perpétré contre les Bulgares et l'humanité en général. Vous savez qu'il existe un cercle de personnes qui souhaitent que le nombre d'humains soit réduit au minimum.

Le génocide va de pair avec la pharmacie,

avec les médicaments, avec la nourriture pleine de conservateurs, d'additifs dangereux, de colorants et autres. C'est très important ce que nous mangeons. Même le pain n'est plus du pain - et il contient des conservateurs et des E. Sans parler des grandes chaînes alimentaires…

Je ne sais pas comment vous pouvez vous protéger de ces aliments nocifs. Je pense que la seule option est de retourner au village, de commencer à tout cultiver nous-mêmes, de pétrir notre pain, etc

Les virus de la grippe sont devenus plus inventifs et plus forts récemment, frappant durement, à long terme et laissant des conséquences pour le corps. Quand nous grandissions, il y avait un mal de gorge purulent et une pneumonie - c'était tout.

Nous vivons dans un environnement artificiel délibérément créé. Par conséquent, nous devons élever notre vibration, accepter la lumière en nous, afin de devenir fort. Encore une fois, tout est une question d'attitude. Je suis un positiviste malade, ce qui ne veut pas dire que je ne tombe pas dans des états de dépression légère, dont je sors vite heureux. La chose la plus importante est de ne pas abandonner.

Quelle est votre opinion sur la profession médicale - si vous êtes reconnaissant envers quelqu'un, dites…

- Je n'aime pas mettre les choses sous le dénominateur commun dans les deux sens. Les gens sont très individuels, tout comme les professions que nous exerçons. Il y a de merveilleux médecins - le Dr Bogoslovova de "Sheynovo", qui était à mes côtés lorsque j'ai accouché. Dr Lyudmila Tsankova - mon dermatologue. Dr Tashko Genov, qui pratique la médecine quantique. Dr Rumiana Nenova, homéopathe. Je souhaite à tous les médecins d'être des personnes dans leur profession.

Dans quelles productions jouez-vous ? Vous dites que vous voyagez beaucoup ?

- Oui, je voyage beaucoup à travers le pays.Je joue dans 7 représentations - "Laughter in the Hall" et "Four in a Bed" au théâtre Haskovo, "The Ex-Wife of My Life", "Dangerous for Life", "Popcorn" au théâtre "Viva Arte" House, "Sea S alt" au théâtre indépendant, "Etagezna grozdova" - une performance basée sur la série "Etagezna property".

Sujet populaire