Kaka Lara : Ma vie a été sauvée dans "Pirogov"

Kaka Lara : Ma vie a été sauvée dans "Pirogov"
Kaka Lara : Ma vie a été sauvée dans "Pirogov"
Anonim

Lazara Zlatareva, mieux connue sur l'écran de télévision sous le nom de Kaka Lara, est une actrice et l'une des présentatrices de télévision les plus populaires de notre pays. Enfant, il a joué dans le théâtre "Tear and Laughter". Elle n'est devenue célèbre qu'à l'âge de 16 ans en tant qu'animatrice de l'émission pour enfants "A Million and One Wishes". Il a terminé ses études supérieures à NATFIZ "Krastyo Sarafov". Par la suite, il joue au Youth Theatre et anime une émission sur la radio BG pendant quatre ans. Il devient RP pour l'émission "Tous devant l'écran", qui est diffusée sur BNT. En ce moment, Lara est l'animatrice de l'émission "Osche chetto", diffusée tous les jours de la semaine sur TV7. Lara est une heureuse mère de deux filles - l'adolescent Benji et Vaia, 3 ans. Voici ce qu'il a dit sur la santé, la maladie et les tribulations liées aux médecins, en particulier pour c."Docteur" l'hôte charmant.

Lara, comment fais-tu pour rester en parfaite forme – tout est visible sur l'écran du téléviseur…

- Oh, je ne suis pas en pleine forme. Je suis un régime spécial. J'avais pris 40 kg lors de ma première grossesse, puis je les ai perdus car le Pr Donka Baikova m'a fait un régime. C'est exactement ce que je suis à ce jour. Puis j'ai réussi à me débarrasser de tant de kilos en mangeant de la viande, des légumes, des laitages, du poisson, rien ne me manquait. Je n'ai pas faim, il est important de combiner les aliments que vous prenez en un seul repas.

Le soi-disant interdit aliments blancs - sucre, sel, farine, féculents, pâtes alimentaires - je n'en ai pas consommé depuis - presque 17 ans déjà. L'intérêt de commencer un régime est d'en faire un mode de vie. Le simple fait de penser qu'il s'agit d'un régime et qu'il finira jamais et que vous continuerez à manger vos aliments interdits préférés conduit déjà à l'échec. Parce que le professeur Baikova ne m'a rien interdit, elle m'a dit que si j'avais envie de quelque chose, je pouvais le manger, d'une manière ou d'une autre, ces aliments ne me manquaient pas.Petit à petit, c'est devenu ma façon de penser, de vivre.

J'observe également les principes de l'alimentation séparée. Les pommes de terre et le riz sont des glucides importants - je peux me les offrir en combinaison avec des légumes, mais pas avec de la viande ou du fromage. Si vous évitez les repas intermédiaires dans la rue, vous ne pouvez y acheter que des aliments nocifs et vous pouvez facilement perdre du poids. L'autre chose importante est de manger des aliments préparés à la maison, ils peuvent être salés et aromatisés, ce n'est pas le soi-disant Fast food. Si seulement ces trois choses sont respectées, vous aurez déjà perdu quelques kilos. De plus, les mères prennent souvent le petit-déjeuner et le dîner à la place de leurs enfants, ce qui est très nocif pour leur silhouette.

Disons que j'ai beaucoup de mal à surmonter ma passion pour la glace - je me suis permis de l'avoir. Combien de fois ai-je mangé de la crème glacée puis parcouru des kilomètres à vélo pour brûler les calories…

Au cours de la deuxième grossesse, combien de kilogrammes avez-vous pris ? La situation était-elle à nouveau si dramatique ?

- J'ai pris 20 kg avec ma deuxième grossesse. Je les ai ensuite enlevées, bien que je ne sois toujours pas dans ma forme préférée pour le moment. Ce n'est pas mesuré en kilogrammes, purement visuellement, je ne me sens pas en forme. Parce qu'avec moi, quand tu retires de l'eau de ton poids, tu perds des kilos, mais tu ne le sens pas visuellement.

C'est pourquoi j'ai maintenant entrepris un retour strict à ce régime dont je vous ai parlé, mais qu'avec le temps vous oubliez de suivre strictement comme mode de vie. J'ai aussi commencé à pratiquer une activité physique régulière – tout le monde à la maison peut prendre 10 minutes pour faire un programme d'exercices. C'est encore suffisant pour brûler des calories. Prendre les escaliers, marcher un arrêt - ça marche aussi. Moi

J'aime vraiment marcher et faire du vélo, bien que maintenant, depuis que je vais au travail tôt le matin pour l'émission télévisée, je ne peux pas utiliser le vélo pour les transports en commun. Comme je suis à l'antenne à 9h30, je ne me sentirai pas à l'aise après avoir fait 8 km à vélo dans le trafic du matin.J'essaie donc de me rattraper samedi et dimanche. Il devrait y avoir un peu plus d'activité physique, et en combinaison avec un régime, les résultats sont impressionnants.

Parvenez-vous à protéger vos enfants des aliments dangereux ?

- Benjy n'est plus une enfant, c'est une jeune femme qu'on n'a pas la chance de voir faire du shopping dans un kiosque. Elle a connu des périodes assez douloureuses pour moi, et elle-même a également traversé une période de "graisse" désagréable. À la puberté, elle a perdu 12 kg à l'âge de 14 ans, car pendant cette période, les filles prennent facilement du poids à cause des hormones. Il a l'air parfait maintenant, mais c'est grâce au sport et à l'alimentation.

Cependant, ses pairs ont l'air très effrayants et mauvais dans l'ensemble. À l'époque, nous avions une grosse personne dans la classe à l'école. Maintenant, c'est un événement pour rencontrer quelqu'un qui n'est pas en surpoids. Les aliments contenant des conservateurs sont essentiels à la vision des enfants d'aujourd'hui. De plus, l'excès de poids entraîne des anomalies - peut-on dire aujourd'hui qu'un enfant sur quatre a une allergie ?! Je suis convaincu que la nourriture est la cause de la plupart des maladies.J'ai été témoin, parallèlement à l'émission que je fais, de nombreuses personnes qui ont surmonté des maladies graves et graves grâce à un certain régime alimentaire. Vous ne pourrez peut-être pas vaincre le cancer, mais de nombreux autres problèmes peuvent être combattus avec un certain régime alimentaire, avec l'isolement de certains types d'aliments pendant une certaine période, pas pour toujours. Le fait que 250 000 couples dans notre pays soient stériles ne peut qu'être lié à la nourriture que nous mangeons. Pourquoi ce problème n'existait-il pas avant ?

Vous êtes-vous débarrassé de certaines maladies après avoir commencé à manger sainement ?

- Non, Je suis un bord qui n'est pas attrapé par les maladies, les problèmes mentaux ne peuvent pas être guéris avec de la nourriture, je suis fou irréparable juste…

Mais maintenant je me souviens que j'ai subi une opération très difficile pour une appendicite rompue et une péritonite, j'ai rencontré de grands médecins à "Pirogov". C'était il y a environ 20 ans. Toute la journée, il y avait "Un million et un souhaits" et j'étais à l'antenne, constamment quelque chose me faisait mal au point qu'à la fin de l'émission, cela n'a pas duré.Je ne savais pas ce qui me faisait mal - je pensais que c'était les ovaires. Je suis rentré chez moi et des amis au téléphone m'ont conseillé de me réchauffer avec quelque chose. On avait un oreiller électrique, je l'ai mis sur mon ventre et ça a fait éclater mon appendice. Douleurs, vomissements, enfer… Ma mère et mon père n'étaient pas à la maison, ils étaient à un rassemblement du SDS. J'ai rapidement rejoint un voisin qui m'a conduit à "Pirogov". Là, j'ai été examiné par un médecin qui m'a dit qu'il m'avait regardé à la télé toute la journée, je ne pouvais pas souffrir autant, c'était des trucs d'artiste. Il m'a dit de me faire une injection d'analgésique et de rentrer à la maison. Je ne connais pas le nom du médecin qui m'a condamné à mourir chez moi.

Cependant, je me suis évanoui devant le bureau. Les équipes des médecins ont changé le soir à 19 heures et je suis tombé sur deux médecins - Petar Antov et Petar Zahariev, se réveillant de leurs paroles - "immédiatement dans la salle d'opération, car l'appendicite a éclaté". J'ai vécu longtemps à "Pirogov", car l'opération n'a pas été facile, il y a là-bas des médecins et des infirmières uniques - ils ont tellement pris soin de moi, je n'ai pas de mots… Eh bien, ces deux médecins m'ont sauvé la vie en " Pirogov" !

Après ça, mes enfants étaient toujours assez fous, on allait souvent à "Pirogov" avec une tête fendue, quelque chose de cassé, un bras, un poignet, une épaule disloqués… J'y ai toujours rencontré de grands médecins, avec de tels une approche pour les enfants que tout se passe de la manière la plus simple.

Quelle est votre opinion sur la profession médicale en général ?

- Je suis reconnaissant à tous les médecins avec qui j'ai communiqué au cours de ma vie. J'ai toujours rencontré des gens formidables, et si quelqu'un a déjà rencontré un médecin qui a spéculé sur son état, je dois avoir de la chance. J'ai eu deux fois de merveilleux médecins dans deux maternités différentes.

Je ne crois pas que pour le salaire qu'ils touchent, il y aurait un fou qui exercerait ce métier sans l'aimer. J'ai des amis médecins et j'aime leur volonté et leur sens de l'humour. Je pense que le système est mauvais, il les a transformés en bureaucrates, ils n'ont pas le temps de faire leur travail médical à cause de la bureaucratie et de la paperasserie. Ce n'est pas leur faute.J'ai vu des situations où ils savent qu'il existe un traitement pour votre maladie, mais ils vous disent qu'il n'y a pas de cheminement clinique, et ils se demandent quel genre d'arnaque ils peuvent faire pour vous aider.

Utilisez-vous des méthodes de traitement alternatives à la maison ?

- Quand je regardais Benji, l'homéopathie n'était pas si moderne. Maintenant, j'essaie de ne pas surcharger Vaya avec des pilules si je dois la soigner à une occasion. Je préfère toujours certaines préparations à base de plantes, les sirops. Sinon, nous n'utilisons aucune méthode alternative de traitement pour l'instant.

Sujet populaire