Vasko Mavrikov : Dans "Pirogov", ils m'ont sauvé la vie après une blessure à cheval

Vasko Mavrikov : Dans "Pirogov", ils m'ont sauvé la vie après une blessure à cheval
Vasko Mavrikov : Dans "Pirogov", ils m'ont sauvé la vie après une blessure à cheval
Anonim

L'acteur Vasko Mavrikov est né le 6 août 1976 à Sofia. Après avoir obtenu son diplôme d'acteur à NATFIZ, il a travaillé comme scénariste de "Sweet Revenge", animateur de "Fatal Attraction", ainsi que reporter dans l'émission "Masters of the Air", où il a dirigé la chronique "Je suis content, Mavrikov !" En 2009, il est co-animateur et comédien dans "Azis' Evening Show". La même année, il fait partie de l'équipe de "The Day is Beautiful" sur bTV. Il a ensuite repris "Barcode" sur TV7 et a été le producteur de la chronique économique "Why" sur News7.Il considère comme sa plus grande réussite le long métrage "Rapid Response Corps" et sa suite "Rapid Response Corps 2", où il a écrit et a joué le rôle principal. Il écrit récemment des commentaires pour la publication électronique Club Z.Voici ce que l'acteur a partagé sur sa santé et sa vie, spécialement pour "Doctor".

M. Mavrikov, avez-vous rencontré le système de santé bulgare ?

- Bien sûr, et c'était très bientôt. Après les vacances d'été, ma plus jeune fille est entrée dans le jardin. L'examen parasitaire du scotch a montré la présence d'œufs de parasites intestinaux. Ils s'enlèvent très facilement avec des médicaments, non disponibles en pharmacie. J'en ai également parlé avec le président de la Chambre de pharmacie, Anton Vatev. Il s'est avéré que l'entreprise qui importe la préparation décide elle-même de faire une demande et de stocker les pharmacies. Et donc il est parti depuis 1 an. Je ne comprends pas cela avec les sociétés pharmaceutiques - qu'elles décident d'importer ou non un médicament. Ce sont des médiateurs. Et il doit y avoir une politique en matière de drogue. Je parle comme les fans devant le Théâtre National, mais honnêtement je ne trouve pas la logique de ce système.

Le médicament contre les parasites ne peut être commandé qu'en Grèce ou en Allemagne.En fin de compte, j'ai découvert qu'un autre médicament pouvait être utilisé pour le traiter. Quoi qu'il en soit, je l'ai trouvé. Il était resté dans une pharmacie car à l'époque ils faisaient une grosse commande et il n'y avait pas de demande. Mais remarquez dans quel trouble tout cela m'a attiré. Si vous avez trouvé le médicament, le traitement dure deux semaines, pendant lesquelles l'enfant ne va pas à la maternelle. Au moment où vous le trouvez, une autre semaine passe. Ensuite, un autre test est effectué et le médicament est pris à titre prophylactique pendant une autre semaine jusqu'à ce qu'il tue complètement les œufs de parasites. Cela fait un mois pendant lequel cet enfant ne peut pas aller à la maternelle, et vous devez soit quitter votre emploi, soit prendre un congé sans solde, soit engager une baby-sitter. Il s'est avéré qu'à cause de ce médicament, qui coûte 4 à 5 BGN, vous êtes obligé de dépenser 500 BGN pour une baby-sitter ou de ne pas aller travailler. Dans tous les cas, les pertes sont bien supérieures à cinq leva. Et cela n'arrive que parce que la politique en matière de drogue n'est pas bonne.

Je plaide qu'il devrait y avoir un dossier de santé électronique, un registre électronique et de la prévention.Septembre est la saison où ces médicaments sont les plus demandés. On parle beaucoup dans les forums de parents du manque de médicaments contre les parasites intestinaux. Ensuite, nous allons chez certaines grand-mères ilachi.

Et quel remède contre les parasites avez-vous trouvé ?

- Il est fabriqué à partir de graines de citrouille selon l'ancienne recette de grand-mère. Les graines sont cassées et données à l'enfant avec une cuillerée de miel pendant plusieurs jours d'affilée. Actuellement, les graines de citrouille ne sont importées que d'Ukraine et sont au prix de 10 BGN par kilogramme. Et

tous les matins tu dois mélanger le médicament, qui ne vous regarde pas. On ne sait pas non plus à quel point ce médicament est efficace.

Faites-vous des examens préventifs ?

- Je me suis toujours demandé pourquoi le médecin généraliste oublie d'encourager les patients à passer un examen préventif. Si vous ne vous souvenez pas et demandez des instructions pour ces examens, cela ne peut pas être fait. Dans ce marathon dans lequel nous vivons, il ne me vient guère à l'esprit que j'ai besoin de vérifier ma glycémie ce mois-ci, ou de voir comment vont mes globules blancs ou mon foie.Et un test n'est effectué que lorsque vous avez déjà un problème grave, lorsque le sang commence à couler. Je ne juge pas seulement moi, mais les gens que je connais. Ce n'est que dans la douleur que vous allez chez le médecin, alors qu'il est déjà trop tard pour la prévention. Nous n'avons pas cette habitude, et personne ne vous oblige vraiment. Ce n'est que lorsque des amendes sont infligées que vous commencez inconsciemment à suivre les règles. Peut-être devriez-vous être condamné à une amende si vous n'êtes pas allé à vos examens annuels. L'autre problème est que les examens eux-mêmes sont faits pro forma. Il y a deux ans, j'ai voulu tester moi-même ma glycémie. Puis, soit dit en passant, le médecin généraliste m'a dit qu'il devrait également faire un test d'urine et m'envoyer faire un test de la vue. Et seulement parce que j'ai soulevé le problème.

Je ne suis pas d'accord avec ce système avec les généralistes. Je comprends avoir un médecin personnel s'il est disponible à toute heure du jour ou de la nuit. Je n'ai aucun moyen de prédire quand mes enfants ou moi tomberons malades. À mon avis, c'est un système défectueux. Les jeeps recueillent les patients - 1000-1500 chacun.Ils sont devenus comme des entreprises privées. Les médecins généralistes ont aussi de bonnes qualités, mais ils leur ont imposé un travail extrêmement administratif. C'est absurde.

Quel est le résultat pour notre système de santé ?

- Dernièrement j'ai plus de temps libre et je regarde la série "Doctor House". Là, le système d'assurance maladie est interconnecté. Là où ils font plus de profit, disons des greffes, cet argent afflue vers les secteurs les moins rentables de la médecine. Et avec nous, si l'essai clinique est épuisé, terminé, pas d'argent

Doit couler d'un chemin à l'autre, avoir un équilibre financier. Je ne crois pas qu'il n'y ait pas de bons managers dans le domaine de la santé, mais là, le principe est évidemment différent.

Avez-vous déjà été hospitalisé ?

- Oui, il y a 18 ans, j'étais allongé à "Pirogov" à cause d'une blessure à cheval. A cette époque, il y avait encore des mécontentements. Le directeur de "Pirogov" a démissionné et le BSP a nommé sa propre personne à la tête.Ce même médecin m'a admis en urgence. Ensuite, il n'y avait pas d'argent sous la table, pas de "dons". Il m'a accepté, il m'a même sauvé la vie. Une nuit, j'ai eu une hémorragie. J'ai perdu beaucoup de sang. Ce médecin se trouvait être de service en urologie et a immédiatement répondu. J'ai eu plusieurs banques de sang transfusées sans qu'aucun de mes parents ne donne du sang. Car maintenant, pour que vous receviez une transfusion sanguine, vos proches doivent faire un don. Ils disent qu'ils ont ensuite prélevé du sang sur les soldats de la caserne. Il en était sans doute ainsi - j'ai aussi donné du sang dans la caserne. Mais maintenant, il faut trouver une incitation pour le peuple. Un Bulgare sur deux a un parent qui a subi une sorte de traumatisme et qui, d'une certaine manière, sympathise avec le problème du don de sang.

Est-il acceptable que les gens participent constamment à des campagnes de dons ?

- Nous sommes étouffés par les appels incessants "Envoyez des SMS pour une greffe de moelle osseuse, une greffe de foie, etc." Pourquoi payons-nous des cotisations santé - 16 BGN par mois ! Ensuite, ils disent qu'ils ne suffisent pas à couvrir les besoins.Ils voulaient un deuxième pilier de l'assurance maladie. Mais on n'y croit plus. Nous savons que cet argent sera détourné. C'est très facile à faire - le gouvernement décide qu'il soutiendra un autre secteur en versant l'argent de l'assurance maladie là-bas.

Je regarde "Emergency Room" et d'autres films de médecins où les médecins aident vraiment les gens. Pourquoi ça ne peut pas être comme ça ici ? ! Il est plus facile de prendre des pratiques éprouvées de l'Occident.

Êtes-vous en bonne santé, prenez-vous des pilules pour quelque chose ?

- Je suis en bonne santé et je ne prends pas de pilules. J'ai juste hâte que les fruits du sud arrivent sur le marché avec de meilleurs prix. J'aime boire frais le matin. J'essaie de manger sainement. J'évite les aliments contenant beaucoup de conservateurs. J'achète de la viande dans des endroits où les animaux sont élevés et je stocke mon congélateur. Pour les légumes, je m'en remets à des amis et connaissances des jardins. Après tout, je vais aussi au marché.

Combien d'enfants avez-vous et comment les nourrissez-vous pour qu'ils grandissent en bonne santé ?

- J'ai trois filles, la plus jeune n'a que deux mois et est allaitée.Avec mes filles aînées, c'est une bataille douce-amère. Nous avons remplacé les desserts au cacao par des fruits car le sucre des fruits est plus bénéfique que le sucre raffiné. J'ai acheté des encyclopédies pour enfants et elles indiquent clairement comment prendre du poids et ce que vous devez faire pour être en bonne santé. Je ne donne pas de chips aux enfants, seulement parfois du sel. Je leur ai interdit le soda. Le parent dicte le menu à table. Si vous n'avez pas la volonté et le bon sens d'apporter à la table ce qui est plus sain, personne d'autre ne le fera. Malheureusement, les parents bourrent eux-mêmes leurs enfants avec des ordures.

Sujet populaire