Nelli Rangelova : Le cancer est une épidémie - Je suis sûr qu'un remède a été trouvé, mais ils le cachent

Nelli Rangelova : Le cancer est une épidémie - Je suis sûr qu'un remède a été trouvé, mais ils le cachent
Nelli Rangelova : Le cancer est une épidémie - Je suis sûr qu'un remède a été trouvé, mais ils le cachent
Anonim

Nelli Rangelova est l'une des chanteuses pop préférées de notre pays, avec une voix douce et veloutée inoubliable. Elle a commencé sa carrière créative en 1978 avec l'orchestre "Burgas" en tant que choriste. En 1983, elle est diplômée du département de variétés du Conservatoire d'État bulgare dans la classe de Tsvetana Vazvozova. Il a enregistré plus de 500 chansons et a remporté de nombreux prix, dont le Grand Prix du Festival "Golden Orpheus" au Concours International des Interprètes en 1982. La même année, il a également remporté le Grand Prix du Festival "Niewola" à Independence, Kansas., ETATS-UNIS. En 1983, il remporte la "Silver Lira" au Festival international de la chanson populaire "Bratislava Lira" en Slovaquie. En 1984, il remporte le deuxième prix au Festival international de la chanson "Sopot" en Pologne.Beaucoup de ses chansons et duos populaires ont été publiés dans des albums collectifs et, en tant que musicienne invitée, elle chante avec FSB, Rositsa Kirilova, Biser Kirov, Orlin Goranov. Il travaille avec les meilleurs compositeurs, auteurs-compositeurs et arrangeurs. C'est ce que la chanteuse a partagé sur sa santé et sa vie, spécialement pour My Clinic.

Mme Rangelova, comment allez-vous pendant la saison de la grippe ?

- Avant le Nouvel An, je suis tombé un peu malade, mais comme d'habitude, nous, les chanteurs, battons toujours le virus parce qu'il y avait beaucoup de travail à l'époque. Parce que je ne l'ai pas pris au sérieux, après le Nouvel An, j'ai pris des antibiotiques pendant 10 jours parce que j'ai eu une bronchite. Mon point faible, comme tous les chanteurs, c'est la gorge, le nez, d'ici tout descend dans la trachée. Donc je me souviens que j'étais tombé malade il y a 2 ans quand j'ai dû annuler mon concert à cause de ce fait.

Quant à la grippe, je prends divers produits qui stimulent le système immunitaire, avec de la propolis et de la vitamine C. En général, lorsqu'il y a des épidémies, j'essaie de limiter ma présence dans les lieux publics.Mais au final, je pense que ce n'est pas si effrayant, c'est normal qu'une personne attrape la grippe une fois tous les 1-2 ans. Bien que pour nous chanteurs, de telles infections virales aient des conséquences plus graves. Pendant toutes les années de ma carrière de chanteuse, j'ai eu des cas où je suis sorti avec de la fièvre sur scène, mais ensuite, vous payez toujours pour vous-même.

Comment gérez-vous votre point faible - les amygdales et la gorge ?

- J'ai eu de gros problèmes avec mes amygdales quand j'étais petite et aussi quand j'étais plus âgée. Cela a toujours été mon point faible. Il m'est arrivé d'avoir 2 maux de gorge purulents par mois, mais il n'y a aucun moyen d'enlever les amygdales, car après un certain âge cela change la boîte à musique qui est dans la bouche et peut avoir de graves effets sur la voix. J'ai beaucoup souffert d'amygdales, de la plus petite chose que j'ai eu une angine purulente - c'est un risque professionnel.

Au fait, je ne fais confiance qu'au Dr Valya Georgieva, spécialiste ORL au 14e DCC, depuis de nombreuses années. J'aime vraiment faire confiance aux médecins qui me traitent, et c'est pourquoi je ne les change pas. J'ai aussi emmené l'enfant chez le docteur Georgieva, et j'ai envoyé de nombreux collègues. Je suis

avec un grand respect pour les médecins

que je touche, et j'en ai besoin. J'ai des maux d'estomac, une colite et depuis des années je ne vais que chez le professeur Grigorov. Quand j'ai besoin de vérifier mon cœur, je vais voir le Dr Acev à St. Ekaterina" et avec le Dr Radoslavova, qui travaille maintenant à Varna. Je pense que 2 fois par an, je devrais passer des tests sur l'état de mon cœur et de ma poitrine, consulter un gynécologue - ce sont des examens préventifs. Je fais confiance à la médecine. Je fais des prises de sang plusieurs fois par an. Au cours des 1 à 2 dernières années, j'ai eu une légère augmentation du cholestérol, bien que je ne sois pas rassasié, alors je surveille mon cœur pour cela. Sinon, je n'ai pas de plaintes sérieuses heureusement. Je semble accorder plus d'attention à la beauté qu'à la santé.

Comment prenez-vous soin de votre apparence ? Suivez-vous un régime ?

- Je suis parfois en train de suivre un régime si nécessaire et de me mettre en forme. Il y a des moments où je me détends, comme maintenant pendant les vacances.Zhoro Hristov et moi avions l'habitude d'avoir des compétitions pour savoir qui ferait une meilleure tarte. Il cuisine mieux que moi, certes, mais sa tarte contient 10 œufs, un seau de crème, un kilo de fromage - vous savez quelle bombe calorique c'est ! Alors maintenant, je dois perdre une autre livre.

Dans de tels moments, je commence généralement à manger plus souvent, mais petit à petit, je fais activement du sport. La nourriture est du poulet, de la viande de dinde, des grillades, beaucoup de salades, j'ai déjà arrêté les tartes (b.a. rit). À un moment donné, j'ai essayé le régime de la soupe aux choux, les premier et deuxième étés, j'en ai eu un grand effet. Nous avions l'habitude de le faire avec mon mari à l'époque, mais je ne sais pas pourquoi les hommes perdent plus de poids que les femmes. C'est injuste comme l'enfer, mais c'est un fait. Puis la troisième, quatrième année, il n'y a eu aucun effet de ce régime, ce qui signifie que le corps s'y habitue. Mais je n'ai pas fait d'autres régimes modernes. Quand je dois perdre du poids, je change juste mon alimentation, je vais à la gym 3 fois par semaine, je me masse 2 fois par semaine et ça marche.

Dans le gymnase

je ne m'entraîne pas pour me muscler

mais j'essaie de faire plus d'exercices pour le conditionnement et le mouvement. Je suis attentif et j'évite les exercices qui sollicitent mon dos et mes genoux. Je ne suis pas très sportif, mais j'essaie de faire de l'exercice régulièrement. Je ne suis pas obsédé par ma quête d'une vie saine, mais je prends soin de ma santé.

Que pensez-vous des médecins bulgares ?

- Je pense que les médecins bulgares sont parmi les meilleurs, une autre question est de savoir combien ils sont appréciés et payés. Il n'est pas possible pour certaines personnes qui se soucient de votre santé de travailler dans 3-4 endroits pour gagner leur vie. C'est un fait que les jeunes médecins préfèrent partir à l'étranger, c'est aussi révélateur. Je vois que les jeunes partent massivement à l'étranger, ce n'est pas juste de les restreindre, ils ont droit à une vie meilleure. Mais je veux que les jeunes restent ici aussi. Mon fils est maintenant lycéen, il a postulé dans 3-4 universités américaines, nous verrons ce qui se passera.Ce fut un choc pour moi au début, mais maintenant j'accepte sa décision.

Comment vont tes parents ? Faut-il souvent qu'ils consultent des médecins et des hôpitaux à cause d'eux ?

- Papa est mort il y a 9 ans, il avait un stimulateur cardiaque, une insuffisance rénale et des problèmes cardiaques. Et il a été soigné par le Dr Radoslavova. Maman est diabétique et pour cette raison je fais souvent des prises de sang car je pense qu'il y a un facteur génétique. Dieu merci, jusqu'à présent, il n'y a pas de problèmes généraux avec maman à cause du diabète, mais elle est déjà sous insuline. Surveillez-vous, allez chez le médecin régulièrement.

Selon vous, quelle est la cause de la propagation massive d'un certain nombre de maladies graves chez les Bulgares ?

- Le cancer est vraiment une épidémie, à Dieu ne plaise. Un très grand nombre de personnes sont mortes du cancer. Il existe une théorie selon laquelle il est lié à l'accident de Tchernobyl, mais je crois que le cancer est une maladie déclenchée par le stress et la tension. Je suis définitivement d'avis que la majorité des Bulgares ne vivent pas bien - il y a beaucoup de tension, de stress, de problèmes, de nerfs et c'est la raison pour laquelle de telles maladies se déchaînent.Autre chose, en tant que personne qui lit beaucoup de science-fiction, je crois qu'un remède contre le cancer a été découvert depuis longtemps. Je ne sais pas pourquoi il n'est pas mis à la disposition des gens, peut-être à cause des compagnies pharmaceutiques et de leurs intérêts. Parfois, je pense que diverses pandémies de maladies sont comme une provocation et sont d'origine humaine. La grippe est la même, chaque année, ils libèrent un cocktail différent de souches afin que les compagnies pharmaceutiques puissent profiter de la vente de médicaments.

Sur quels nouveaux projets travaillez-vous ?

- En ce moment, j'ai commencé à collectionner de nouvelles chansons, peut-être qu'un album sortira à l'automne. Malgré l'opinion générale selon laquelle les albums ne s'achètent pas, je veux en sortir un, même si cela implique beaucoup de fonds qui ne sont pas couverts par la suite. Les sponsors sont difficiles à trouver. La dernière fois, il y a 2 ans, j'ai sorti un album acoustique du concert dans la salle "Bulgarie", et j'étais un innovateur à cet égard. Encore une fois, faute de fonds, nous faisons rarement des concerts avec nos collègues, bien que le public nous apprécie.

Sujet populaire