Prof. Dr Nikolay Petrov : Nous avons réduit la dette de l'Académie des sciences médicales de 27 millions de BGN

Prof. Dr Nikolay Petrov : Nous avons réduit la dette de l'Académie des sciences médicales de 27 millions de BGN
Prof. Dr Nikolay Petrov : Nous avons réduit la dette de l'Académie des sciences médicales de 27 millions de BGN
Anonim

Le chef de l'Académie de médecine de Sofia, le professeur Nikolay Petrov, a fait un rapport sur la gestion de l'hôpital au ministre de la Santé et de la Défense. "Ce que nous avons vu de la présentation de Gen. Petrov, c'est vraiment impressionnant - grâce à des résultats clairs, nous avons compris ce qu'est une bonne gestion d'une structure aussi énorme. Si nous parlons d'une réforme menée dans un hôpital, alors c'est un fait ici. Je n'ai pas vu de baisse des salaires, de la qualité, j'ai vu une baisse des coûts. Un hôpital militaire est l'établissement de santé le mieux géré », a déclaré le ministre de la Santé, Petar Moskov.

Professeur Petrov, depuis que vous dirigez l'hôpital, y a-t-il eu une intervention externe pour réduire les coûts ?

- Certainement, oui, il y en avait.Le ministre de la Défense est au courant de tous les niveaux qui entrent et sortent de l'hôpital. J'étais extrêmement stressé et effrayé lorsque j'ai pris la direction de l'Académie. Tout d'abord, en raison des chiffres effrayants de la dette des arriérés - 112 millions de BGN.Il y a eu plus de 11 saisies judiciaires réalisées. Au cours de ma première semaine, nous avions un privilège de 6,5 millions auprès du Trésor, étant donné que nous en gagnions 3,5 millions de BGN par mois. Cela signifiait la fermeture de l'hôpital !

Jusqu'à présent, les dettes ont été réduites de 20 millions et vous vous attendez à ce qu'elles soient encore réduites de 20 millions d'ici la fin de l'année…

- Oui, ils sont intégrés à notre programme.

Y aura-t-il des licenciements à l'hôpital ?

- Il n'y aura pas, la restructuration se fera. Les unités qui sont rentables, traitent plus de patients, ont plus de revenus, seront développées au détriment de celles qui n'ont pas de bons indicateurs.

Vous avez mentionné que des structures inefficaces deviendront des sociétés commerciales…

- Très probablement 2 sortiront en tant que sociétés commerciales. Mais il doit être clair non seulement combien ils sont rentables ou perdants, mais aussi combien ils ont de dettes. Et combien cela coûtera-t-il au budget si les gens là-bas doivent être indemnisés.

Avez-vous des comptes bloqués ?

- Nous n'en avons pas pour le moment, mais pour autant que je sache, il y en a quelques-uns en cours qui ne sont pas choquants. Un privilège de 20 000 BGN n'est pas comme celui de 6,5 millions de BGN ! Notre dette est actuellement de 103 millions de BGN, en souffrance - 95 millions de BGN. Notre dette a diminué de 27 millions de BGN !

Sujet populaire